• La rédaction PETTRI

TOPS SÉRIES 2021 DE LA RÉDACTION

Tous les ans, nous vous proposons nos tops culturels : continuons donc avec les séries, avec une passionnante année 2021 très variée ! Voici les tops de notre rédaction.


1. Euphoria (épisode spécial Fuck Anyone Who’s Not a Sea Blob) : fin 2020, Euphoria avait déjà sorti un épisode spécial pour pallier le manque d’une saison qui se fait attendre à cause de la pandémie. Début 2021, Sam Levinson et son équipe réitèrent avec un second épisode, cette fois centré sur Jules, le magnifique personnage interprété par Hunter Schafer. C’est incroyablement beau, je n’ai pas les mots. Voyez Euphoria, c’est grandiose. La saison 2 a commencé cette semaine en plus.

2. Ted Lasso (S2) : que dire ? Un chef d’œuvre de comédie. La saison 2 surpasse la première, qui était déjà bien haut… Roy Kent est mon animal-totem.

3. The Beatles - Get Back (MS) : trilogie documentaire réalisée par Peter Jackson, ce Get Back est un témoin précieux d’un moment charnière dans la carrière de l’un des plus grands groupes de musique de l’Histoire. Huit heures dans l’intimité créative des quatre Beatles au crépuscule de leur union, où on voit la communication s’effilocher puis se raffiner, alors que John, Paul, George et Ringo créent ce qui deviendra l’album Let It Be, ainsi que le concert mythique sur le toit d’Apple Corps à Londres. Un monument indispensable, que je ne voulais nir.

4. The Underground Railroad (MS) : adaptation du Prix Pulitzer de Colson Whitehead, The Underground Railroad est une mini-série contant la fuite d’esclaves noirs dans le sud des États-Unis. Si elle dépeint factuellement une époque peu glorieuse du pays, elle y matérialise aussi un réseau souterrain fictif. Barry Jenkins (Moonlight, If Beale Street Could Talk) réitére dans la beauté tonale, esthétique et mythique de son cinéma, décidément affranchi de toutes règles préétablies. Une grande série.

5. WandaVision (MS) : méta en diable, tragique jusqu’à la gorge nouée, je ne m’attendais pas à ce que Marvel aborde ses séries pour Disney+ de la sorte… WandaVision est une merveille, un peu éclipsée par une conclusion certes plus classique, mais tellement osée et singulière, qu’on en redemande.

6. The White Lotus (S1) : une satire dans un hôtel hawaïen, où de riches blancs détestables, à la fois clients et membres du personnel, sont tou.te.s détestables. Des bribes de whodunit, de la comédie de situation à la pelle, un message nuancé, tout fait de The White Lotus un petit coup de cœur.

7. Station Eleven (MS) : Patrick Somerville (The Leftovers, Maniac) adapte le roman de Emily St John Mandel, dans lequel on suit un groupe de survivants à une grippe mortelle. Du coup, c’est évidemment ultra actuel, en plus d’être superbement interprété (Mackenzie Davis, Himesh Patel), réalisé (Hiro Murai) et écrit. Un must-see.

8. Scenes from a Marriage (MS) : Hagai Levi (En thérapie, The Affair) remake le Scénes de vie conjugale d’Ingmar Bergman, avec Oscar Isaac et Jessica Chastain. Besoin d’en dire plus ? Je ne crois pas.

9. Loki (S1) : c’est avec ce Loki que le MCU plonge tête baissée dans les affaires du multivers, avec une première saison très satisfaisante, visuellement très numérique, mais pas du tout dégueu, un Tom Hiddleston parfait et des pistes intéressantes pour la suite des événements. Très bien géré tout ça.

10. Falcon & The Winter Soldier (MS) : tantôt plate, tantôt passionnante, cette série sur deux sous-fifres de Captain America vient décider qui d’eux deux reprendra le flambeau, alors qu’un militaire abject est nommé nouveau symbole de l'américanisme. Plutôt chargée politiquement et bourrée d’action, c’est encore une surprise pour moi. Bon par contre les deux autres séries du MCU (What If? et Heawkeye) m’ont gonflé.

11. Mythic Quest (S2) : sorte de Silicon Valley dans le milieu du jeu vidéo, Mythic Quest confirme en saison 2. Cette comédie parle en plus du fameux “monde d’après”, du monde du travail, de la créativité et ce de façon très woke. Et c’est surtout très drôle.

12. Pose (S3) : la série bienveillante et brillante de Ryan Murphy revient pour un dernier tour de piste, évidemment flamboyant et grandiloquent, mais c’est tout ce qu’on lui demandait. C’est beau et triste.

13. Midnight Mass (MS) : Mike Flanagan, créateur de The Haunting (Hill House, Bly Manor) et réalisateur de Doctor Sleep, revient aux affaires avec Midnight Mass, mini-série vampirique sur l’évangélisme d’une petite île de pêcheurs sous l’influence d’un prêtre possédé. Un peu bavard mais assez génial.

14. ACS : Impeachment (S3-MS) : Ryan Murphy et son équipe s'attaquent au scandale Clinton/Lewinsky dans cette troisième saison d’American Crime Story (après l’affaire O.J. Simpson et le meurtre de Gianni Versace). Un sujet touchy, mais bien retors et bourré de rebondissements, le tout avec une DA soignée et un casting au top (Beanie Feldstein, Clive Owen, Sarah Paulson).

15. Brooklyn Nine-Nine (S8) : la sitcom menée par Andy Samberg et toute une troupe de joyeux larrons trouve sa conclusion dans une dizaine d’épisodes bien sentis, surtout très drôles, mais aussi réflexifs sur l’image que renvoient les flics après la mort de George Floyd. Et puis ça permet de dire au revoir à tous ces personnages qu’on adore !


Mentions honorables : Mare of Easttown (MS) / The Sex Lives of College Girls (S1) / Reservation Dogs (S1)

Déceptions : Y, The Last Man (S1) / Foundation (S1)



1. Octobre (MS) : enquête danoise (le titre original est The Chestnut Man) avec cette ambiance de thriller typiquement scandinave, cette série est une pure réussite grâce à une écriture juste, une excellente mise en scène, un duo d’enquêteur.ices de plus en plus attachant et une histoire redoutable. Six épisodes qu’il est difficile de lâcher.

2. Squid Game (S1) : LA série phénomène est redoutablement efficace avec une esthétique inoubliable et une critique de notre société capitaliste. Malgré certaines incohérences et un premier épisode trop long, elle est aussi très addictive (attention toutefois à sa violence). On comprend le phénomène.

3. It’s a Sin (MS) : on suit un groupe de jeunes gens vivre les années SIDA au Royaume-Uni. Frais, vivant et bouleversant, avec une BO à tomber et des acteur.ices incroyables.

4. Sexify (S1) : trois étudiantes très différentes veulent créer une application sur l’orgasme féminin dans le cadre de leurs études à la fac. Une série polonaise (oui, oui) un peu longue, mais suffisamment originale (son montage et sa musique !) et fun pour rester une belle découverte dont on attend la deuxième saison avec impatience.

5. Only Murders in the Building (S1) : Deux artistes sexagénaires s’allient avec une jeune femme d’une vingtaine d’années pour enquêter sur un meurtre ayant eu lieu dans leur immeuble. Ils tirent un podcast de ce qu’ils découvrent. Drôle et émouvant, une très bonne surprise.

6. Vigil (MS) : enquête haletante et claustro dans un sous-marin, qui part un peu dans tous les sens mais qui reste au top de la qualité BBC.


Mentions : Ted Lasso (S2, seulement en mention car pas fini parce que cette merveilleuse série se déguste plutôt qu’elle se dévore), HPI (S1, sympa), Lupin (S1, efficace, notamment son très bon premier épisode)

Déceptions : The Pursuit of Love (MS), Clickbait (MS)



1. Feel Good (S2) : Oui bon tout à fait, comme l’an dernier. En soi, je ne sais pas si c’est la meilleure série de 2021, mais j’ai très envie de lui faire honneur. Après une saison 1 déjà très réussie, l’histoire de Mae et George continue en abordant de nombreuses thématiques, en plus de l’addiction qui est au cœur de la série : la saison 2 se penche notamment sur le polyamour ou le PTSD. Une belle clôture pour cette courte série.

2. Sex Education (S3) : On continue dans les séries anglaises avec la troisième saison de Sex Education, qui manie toujours des sujets difficiles voire tabous avec beaucoup de délicatesse et de précision.

3. Sexify (S1) : Rendez-vous en Pologne mais toujours dans une thématique sexuelle : trois étudiantes décident de créer une application sur l’orgasme féminin. Evidemment, cela ne sera pas sans répercussions sur leur propre vie… Une série très sympa, drôle et qui pose pas mal de questions.

4. How to sell drugs online (fast) (S3) : Et voici la fin de la folle histoire de Moritz Zimmermann, le lycéen allemand baron de la drogue. Inspirée d’une histoire vraie, la série est pleine de rebondissements et a le don de nous faire énormément s’attacher à ses personnages.

5. Big Mouth (S5) : Les adolescent.e.s de Big Mouth ne seront toujours pas épargné.e.s durant cette saison : du papillon de l’amour se transformant en serpent de la haine en passant par le retour du sorcier de la honte, on a à nouveau une farandole d’émotions ! Avec une mention spéciale pour l’épisode de Noël.

6. Dear White People (S4) : Clap de fin également pour cette très bonne série, toujours plus meta pour cette ultime saison.

7. The L Word, Generation Q (S2) : Je suis toujours incapable de donner un avis objectif sur cette série, car malgré tous ses défauts et incohérences, les nouvelles péripéties de Shane et compagnie ont rythmé mes semaines. A regarder ne serait-ce que pour un épisode se passant uniquement dans une soirée karaoké.

8. Good Girls (S4) : Enormément de séries ont tiré leur révérence, c’est également le cas de Good Girls, dont l’histoire de ces trois femmes pas si innocentes touche à sa fin, même si celle-ci s’accompagne de questions non résolues car cela ne devait pas être la fin de la série.

9. Control Z (S2) : Après une première saison parlant de divulgation de secrets par un mystérieux hacker, les élèves d’un lycée mexicain doivent à présent faire face aux conséquences de leurs actions. Et c’est loin d’être évident…

10. Gentefied (S2) : Dans l’hécatombe de séries, 2021 amène aussi avec elle l’histoire de la famille Morales et de leur restaurant de tacos. Une dernière saison placée sous les retombées de l’ère Trump.



1. Mare of Easttown (MS) : Série d'enquête brute incroyable, portée par une Kate Winslet à fond dans son rôle, la grosse claque de 2021 !

2. The Underground Railroad (MS) : Chef d'œuvre visuel, à l'atmosphère de spleen itinérant, une grande série avec un récit fort, mais qui a des moments de faiblesse.

3. Octobre (MS) : Série d'enquête glauque scandinave (tmtc), super prenante et efficace, une des meilleures séries de l'année.

4. Squid Game (S1) : LA série dont on a parlé en boucle, et à raison, car est-ce autre chose qu'une critique de notre société consumériste et voyeuriste ? Malgré des défauts, elle est très marquante !

5. Le Serpent (MS) : Série assez ouf, avec un Tahar Rahim hypnotisant, petite perle de 2021.

6. Resident Alien (S1) : La série feel-good avec Alan Tudyk en apprenti humain, c'est top, j'en redemande.

7. Shadow and Bone : La Saga Grisha (S1) : Adaptation prometteuse de romans fantasy-teen, un univers passionnant, mais des protagonistes et un récit qui tirent parfois vers le bas.

8. Paris Police 1900 (MS) : Série française ambitieuse et prometteuse, qui fonctionne plutôt bien, mais avec une fin vraiment bâclée.

9. Clickbait (MS) : Récit intéressant et ambigu, la série nous emmène dans des directions étonnantes, mais on reste quand même sur sa faim.

10. Lupin (P1-P2) : Série sympatoche, premier épisode très accrocheur, mais le reste est très convenu.

0 commentaire