TOPS MUSIQUE 2021 DE LA RÉDACTION

Tous les ans, nous vous proposons nos tops culturels : poursuivons maintenant avec une stimulante année 2021 musicale ! Voici les tops de notre rédaction.


1. Silk Sonic - An Evening with Silk Sonic : quand la superstar Bruno Mars et le plus que génial Anderson .Paak ont sorti Leave the Door open, je n’en croyais pas mes oreilles. Ils unissent leurs forces pour sortir un titre funk-soul de grande volée… puis suivent deux autres singles, puis cet album nommé An Evening with Silk Sonic… 9 titres, à l’ancienne, aucune scories. Un chef d’œuvre, tout en simplicité, moderne, fun et sexy, dans la plus grande des décontractions. Incroyable.

2. Dr Dre - The Contract EP : quand ont été annoncés ces 6 titres par Dr Dre pour la sortie du DLC de GTA V, j’y croyais pas. Un EP de Dr Dre à la toute fin de 2021 ? Ok. Et bah oui c’est sorti. Et c’est géant. Des invités de luxe, du rap US de grande facture et un docteur très en forme. On n'en demandait pas tant.

3. Orelsan - Civilisation : un mastodonte de l’industrie en France revient et casse tout. Orelsan revient avec Civilisation, son meilleur album à mon goût, versatile et beau en diable, avec des morceaux incroyables comme Manifeste, Ensemble ou Baise le monde, en plus d'avoir un feat des Neptunes (je suis fan). Génial.

4. The Pirouettes - Équilibre : le duo parisien de synthpop française fait de cet ultime album un témoin de leur rupture, pour un recueil passionnant et toujours aussi imparable. En plus, on a le droit à de la beauté et à des textes toujours plus suaves et ambivalents sur le couple d’aujourd’hui, les rancœurs et l’amour qui perdure. Magnifique. The Pirouettes est mort, vive Leo Bear Creek et Vickie Chérie !

5. Tyler, The Creator - Call Me If You Get Lost : après Flower Boy et Igor, Tyler enfonce le clou avec cet album prenant les traits d’une mixtape à la DJ Drama (qui vient faire des speaks de temps à autre) mais étant aussi précis que mature et efficace. La créativité de l’ancien artiste d’Odd Future semble désormais infinie, nourrie par des réflexions personnelles et une singularité folle. Aussi fort que bon. Un disque incroyable.

6. Damso - QALF Infinity : réédition ou suite de QALF sorti l’an dernier, ce QALF Infinity est un petit bijou pour l’artiste belge, à la fois touchant et incisif, dans un rap s’élevant bien au-delà de ses carcans, pour 11 titres géniaux, donnant un tout autre sens à son QALF.

7. Lil Nas X - Montero : une belle surprise que ce premier album de Lil Nas X, dont j’avais détesté le mélange de rap popifié et de country sur Old Time Road, et qui livre ici un disque pop ultra efficace, mixant diverses influences dans une pop quelque fois rappée parfois un peu trop industrielle, mais dont le message d’ouverture queer est très intéressant et louable. Très très fort, il arrive à me faire chantonner, exploit en soi.

8. Laylow - L’étrange histoire de Mr Anderson : l’an dernier, Laylow livrait un des meilleurs albums de l’année avec Trinity, concept narratif aussitôt classique qui reléguait beaucoup de la concurrence à de simples figurants. La créativité de Jey ne s’est pas éteinte en 2021 et en plus que de livrer de beaux feats un peu partout, il réitère avec cet album, là encore conceptuel et expérimental, où il fait l’état des lieux de son rap désormais mainstream, en faisant une thérapie sur son début de carrière au travers d’un court-métrage réussi et de plusieurs titres incroyables (R9R-Line, Spécial, Stuntmen…). On attend la suite avec impatience, le talent de rappeur n’ayant pas l’air d’avoir de limites.

9. Baby Keem - The Melodic Blue : mis en avant par son cousin Kendrick Lamar, Baby Keem arrive avec une grosse bombe. The Melodic Blue est un album quasi parfait, avec des flows aiguisés et affûtés, des prods léchées et deux-trois moments de pur génie (Family Ties, South Africa, Scars…). Un grand album.

10 ex æquo. Kanye West - Donda / Drake - Certified Lover Boy : ces deux albums, sortis à quelques jours d’écart, sont indissociables, tant leur artistes se sont fait la guéguerre (ils le sont réconciliés depuis). Kanye et Drake distillent un mal-être de riche sur des albums optimisés pour le streaming (trop long, trop de morceaux), avec néanmoins de beaux moments de bravoure, qui font qu’ils sont aussi bien placés. Ils sont insupportables mais géniaux, c’est autant un supplice à écouter que des monuments de l’époque. Bref, des paradoxes ambulants.

11. Måneskin - Teatro d’Ira Vol.1 : phénomène de l’année, le groupe italien victorieux à l’Eurovision déploie un rock glamour à la fois rétro et ultra moderne, avec une énergie faisant mouche à chaque écoute. Des tubes, de l’émotion, une fougue dantesque. Il n’en fallait pas moins pour que je headbang en permanence. Bonne surprise.

12. Gracie Abrams - This is what it feels like : après Minor, Gracie Abrams atteint enfin la reconnaissance méritée avec ce nouvel EP. La jeune artiste pop sentimentale, toujours à fleur de peau, compose des tubes parlant autant de l’amour que de déceptions symptomatiques des jeunes gens de son âge. De très beaux arrangements et une écriture aussi tendre que touchante, ce nouveau projet atteint encore une fois sa cible : le cœur.

13. Hans Zimmer - Dune (soundtrack) : Hans Zimmer crée avec Dune sa partition la plus forte et impactante depuis Interstellar. À croire que l’espace l’inspire parce qu’avec le film de Denis Villeneuve, il crée des sonorités immédiatement reconnaissables et fortes, créant un monde et participant entièrement au succès artistique du film. Une grande bande-originale mais aussi un album puissant d’orchestration electro quasi expérimentale. Très, très fort.

14. Migos - Culture III : les trois larrons d’Atlanta reviennent après une incartade chacun en solo, pour conclure leur trilogie Culture. Et ils restent sur leur lancée, dans une trap de qualité, qui leur est propre, avec une identité folle et une lacitude certaine certes, mais toujours impactante, surtout dans un paysage trap US de plus en plus morose.

15. Jazzy Bazz, Esso Luxueux & Edge - Private Club : une petite bombe de rap sortie de nulle part, de la part d’un MC confirmé, d’un roublard qui traîne dans les studios de Paris depuis un moment sans jamais rien avoir sortir et d’un hook-maker révélation. Voilà ce qui pourrait décrire l’association de Jazzy Bazz, Esso Luxueux et Edge pour Private Club, un projet nocturne et fêtard, dans un album ultra bien produit, avec du rap de qualité et très ambiancant.


Mentions honorables : Django - Athanor / Zuukou Mayzie - Segunda Temporada / Caballero & JeanJass - OSO & Hat Trick / Brockhampton - Roadrunner : New Light, New Machine



1. Adele - Easy on me : La chanteuse est de retour et ne déçoit pas avec cette chanson piano-voix. Sans verser dans le tire-larmes facile, elle vient nous toucher droit au cœur tout en gardant une touche d’espoir bienvenue. Énorme coup de cœur (en plus le clip est de nouveau de Xavier Dolaaaaan et semble être la suite directe de Hello !), on a été plus qu'ému par ce morceau en 2021 !

2 ex æquo. Eddy de Pretto - Bateaux mouches / Parfaitement : le premier titre est une sorte de version 2.0 de J'me voyais déjà d'Aznavour, nostalgique et énergique à la fois; le deuxième est un hymne aux autres modèles de réussite personnelle qui ne rentrent pas dans les carcans de la société, magique et solaire !

3 ex æquo. Silk Sonic - Leave the door open / Smoking out’ the window : Le retour de la soul/funk des 70’s avec une touche de modernité du XXIe siècle : deux titres soyeux, enivrants et exaltants, avec un brin d’humour aussi, plus le rythme d’Anderson .Paak et les envolées vocales de Bruno Mars. Et ça fait tellement de bien !

4. Olivia Rodrigo - drivers license : une ballade romantique au piano (et en voiture aussi) pure et déchirante. Assurément l’un des plus beaux morceaux de 2021 !

5. Justin Bieber x The Kid LAROI - STAY : un tube pop très bien produit et diablement entêtant dont le seul bémol est qu’il soit trop court. Du coup, on écoute ces 2min20 de bonheur en boucle !

6. Isak Danielson - Start again : une merveille de douceur mélancolique à la guitare portée par des chœurs et une voix ensorcelante. On ne s’en lasse pas !

7. Years and Years - Edge of Glory (tiré de l'album de reprises de Born this way de Lady Gaga) : Comment remettre au goût du jour un énorme tube dance ? C’est fait ici avec une production au top et la voix d’Olly Alexander, dont les nuances font monter en puissance cette chanson. On a beaucoup dansé dessus en 2021, seule dans sa chambre !

8. Gjon’s Tears - Tout l’univers : après son passage à The Voice France, cet artiste confirme son talent avec cette chanson pop dark magnifique (et finit 3e à l’Eurovision en passant).

9. Alex Lahey - On my way (chanson du film Les Mitchell contre les machines sur Netflix) : Un morceau efficace et entraînant, parfait pour se (re)motiver le matin ou quand on a un coup au moral !

10. Måneskin - Zitti E Buoni : leur performance débordante d'énergie à l'Eurovision m'a ébloui, c'est du rock à la fois frais, roots et glam. Les nouveaux Led Zeppelin ?

11. Justin Bieber ft. Daniel Caesar, Giveon - Peaches : Bieber (encore !) revient en très grande forme avec ce tube chaloupé et estival, en plus accompagné par deux artistes aux voix envoûtantes.

12. Julien Doré & Eddy de Pretto - Larme fatale : belle chanson avec des harmonies réussies par ces deux artistes au talent immense. En bref, le duo dont on avait besoin sans le savoir.



Faire des tops ne va pas de soi pour moi. Comment hiérarchiser des œuvres différentes, riches, singulières, qui vous traversent chacune à leur façon ? Comment faire dans une époque où l’on est submergé de parutions, de sorties cinéma, albums, concerts, bref, d'œuvres culturelles ? Comment faire lorsque, en bonne passionnée, on ingurgite des pelles de morceaux constamment ?

L’artiste et l’esthète en moi s’insurgent, mais la rédactrice comprend et l’obsédée des listes en frétille d’avance. Toutes ont œuvré pour vous fournir ce top qui, je l’espère (je reviens au passage à la première personne, c’est vraiment étrange de parler de soi à la 3e), vous donneront un aperçu de ce qu’a été 2021 pour moi en musique, en termes de morceaux et d'albums.


1. Steven Wilson - The Future Bites

2. Porcupine Tree - Harridan

3. Emma Ruth Rundle - Engine of Hell

4. Chelsea Wolfe & Emma Ruth Rundle - Anhedonia

5. Jon Hopkins - Piano Versions

6. Michael League - Right Where I Fall

7 ex æquo. A. A. Williams - Songs from Isolation / Arco

8. MONO - Pilgrimage of the Soul

9. Emma Ruth Rundle & Thou - The Helm of Sorrow

10. Goodbye Meteor - Play or Die

11. Liquid Bear - Heavy Grounds

12. L'Ambulancier - L’Ambulancier

13. Sting ft Ray Chen - What Could Have Been : (oui, j’ai regardé Arcane)

14. Riverside - Story Of My Dreams

15. Billie Eilish - Happier Than Ever



1. Girl In Red - If I Could Make It Go Quiet

2. Radiohead - If You Say the Word

3. Little Simz - Sometimes I Might Be Introvert



1. Julien Baker - Little Oblivions

2. Courtney Barnett - Things take time, take time

3. Softcult - Year of the rat

4. Kyo - La part des lions

5. Eddy de Pretto - À tous les batards

6. Hoshi - Étoile flippante

7. Gaetan Roussel - Est-ce que tu sais ?

8. Noé Preszow - À nous

9. Clara Luciani - Cœur

10. Olivia Rodrigo - SOUR

11. Kyan Khojandi - L’horizon des évènements

12. Orelsan - Civilisation

13. Lucy Dacus - Hot & Heavy

14. Girl in red - if i could make it go quiet

15. Halflives – V