• Noémie Contant

PETTRIVIEW #1

Pour ce premier PETTRIVIEW, Noémie Contant a décidé de vous proposer quatre œuvres culturelles, plus ou moins récentes, pour lesquelles elle a eu un coup de cœur : une émission, un podcast, de la musique et un jeu vidéo !



Émission : The Circle (disponible sur Netflix)

L’émission pré-confinement-mais-qui-ressemble-vachement-au-confinement The Circle fait son grand retour sur Netflix ! Pour cette troisième édition américaine, des nouveaux joueurs et joueuses arrivent pour remporter le prix de 100 000 dollars. Leur mission ? Devenir le ou la plus populaire au sein d’un groupe de personnes se parlant par écrans interposés, seul.e.s dans un appartement (je vous avais dit que ça ressemblait vachement au confinement). Mais attention, parmi eux se trouvent des catfish, ou imposteur.euse.s pour les puristes ! Publiée sur la plateforme au rythme de 4 épisodes par semaine (chose rare pour Netflix), l’émission sait toujours nous tenir en haleine à défaut de nous dépayser.

Podcast : Cerno, l'anti-enquête (dispo sur toutes les plateformes de podcast)

Une fois n’est pas coutume, on va parler podcast ! Avez-vous déjà entendu parler de Thierry Paulin, le tueur des vieilles dames dans les années 1980 ? Le journaliste Julien Cernobori non plus, jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il a vécu dans son immeuble. S’en suit une passionnante anti-enquête nommée Cerno, où le journaliste revient sur la genèse des crimes de Paulin, mais aussi et surtout sur le 18ème arrondissement parisien dans ces années. Son anti-enquête le pousse à interviewer avec une grande humanité beaucoup de personnes, s’éloignant souvent de Paulin pour faire l’histoire personnelle des interviewés. Un podcast vraiment passionnant, qui a déjà 76 épisodes à ce jour !

Musique : le groupe Softcult

Autrefois officiant au sein de Courage My Love, les jumelles canadiennes Mercedes et Phoenix Arn-Horn ont lancé un nouveau projet, Softcult ! À travers des morceaux inspirés par le grunge, le shoegaze et le riot grrrl, le message est résolument engagé et encré dans la nouvelle vague féministe. « Another Bish » parle de la difficulté d’évoluer en tant que femme dans ce milieu, « Gloomy Girl » parle ouvertement de la dépression, tandis que « Take it off » se penche sur l’objectification de la femme. Ces morceaux sont également accompagnés par un fanzine chaque mois, avec diverses contributions autour d’un sujet lié à l’un des morceaux.

Jeu-vidéo : My Time at Portia (disponible sur consoles et sur mobiles)

C’était bien pendant le confinement, quand on jouait à Animal Crossing, hein ? Puis on en a eu un peu marre, alors on s’est mis à Stardew Valley, qui nous a un peu lassé ? Bonne nouvelle, on peut se rabattre sur My Time at Portia. Sorti en 2019 sur PC et consoles et en 2021 en jeu mobile, le jeu est absolument parfait pour s’évader dans la ville de Portia. Vous y arrivez pour être le nouveau constructeur ou constructrice et reprendre l’héritage de votre père : mais libre à vous de cultiver également votre jardin, de miner à tout va ou même de vous marier ! Alors face à la mascarade du monde, éteignez la télé et venez plutôt faire un tour à Portia…

0 commentaire