• La rédaction PETTRI

PETTRI's GEMS #6

Chaque semaine, PETTRI vous concocte une liste de pépites de films méconnus, peu reconnus ou des classiques oubliés pour les curieux.ses en quête de découvertes filmiques !


MASTER AND COMMANDER : THE FAR SIDE OF THE WORLD (2003, Peter Weir)

Master & Commander, c’est le génie Peter Weir (Truman Show, Le Cercle des poètes disparus) aux commandes d’un film d’aventures sur de grands trois-voiles qu’on manipule comme des vaisseaux de mort, pour le premier film de ce que le studio rève en franchise (d’où le sous-titre). Russell Crowe mène ce film plus qu’épique (le film devrait d’ailleurs probablement apparaître en illustration de ce mot dans le dictionnaire). Insuccès commercial, incroyable succès artistique, et puisqu'il est sorti la même année que Pirates des Caraïbes, trop peu de monde a vu ce chef d'œuvre incontestable. Voguez-y !



KILL LIST (2011, Ben Wheatley)

Kill List raconte une plongée dans une mission d’assassins en quête de réponses, dans les tréfonds de l’âme humaine. Un film anglais d’une noirceur incroyable, au second degré un peu gerbant parfaitement géré, peuplé de gueules cassées (Neil Maskell et Michael Smiley) et troué de violence pure et insoutenable. Le réalisateur Ben Wheatley (High-Rise, Free Fire) à son meilleur.




BELLFLOWER (2011, Evan Glodell)

Bellflower est un film indépendant. Plus que ça, c’est du cinéma artisanal. Son équipe créative s’appelle Coatwolf et regroupe plusieurs talents qui ont construit un film viscéral, à l’énergie folle, dans une histoire d’amour trash et passionnelle. “Construit” est le bon mot. Glodell et son équipe sont allés jusqu’à fabriquer la caméra avec laquelle ils ont filmé, mais aussi un lance-flamme fait-maison, ainsi que modifier une voiture mémorable (qui entre immédiatement au panthéon des véhicules de cinéma aux côtés de la Delorean ou de Christine). Un film magnifique et furieux à (re)découvrir d’urgence.

0 commentaire