• La rédaction PETTRI

PETTRI’S GEMS #17

Mis à jour : avr. 13

Chaque semaine, PETTRI vous concocte une liste de pépites de films méconnus, peu reconnus ou des classiques oubliés pour les curieux.ses en quête de découvertes filmiques !

Cette semaine, à l’occasion de l’anniversaire de Russell Crowe le 7 avril, on a décidé de célébrer cet immense acteur néo-zélandais en vous parlant de deux films de sa période australienne avant de venir à Hollywood, et d’un film américain un peu méconnu. On vous a mentionné Master & Commander il y a quelques semaines et il est évident que ce film avait toute sa place ici !

PROOF (1991, Jocelyn Moorhouse)

Hugo Weaving (avant Matrix et Le Seigneur des Anneaux) incarne un aveugle photographe qui se lie à un cuistot (Crowe), relation jalousée par son aide-ménagère (Geneviève Picot). Avec seulement trois personnages et quelques décors, la réalisatrice et scénariste Jocelyn Moorhouse nous livre un long-métrage original et étonnant : jamais thriller, jamais comédie, jamais drame, le film trouve son propre ton grâce à une mise en scène, une écriture et une photographie remarquables. On pense un peu à Sexe, mensonges et vidéo de Steven Soderbergh. Il reste en cela une belle et unique expérience sur la confiance, la trahison et la solitude, magnifiquement incarné par ses trois comédiens. C’est seulement le 3e rôle de Russell Crowe au cinéma et, en plus de son charisme naturel, son duo avec Weaving est magique (6e apparition sur grand écran pour ce dernier). Ils furent d’ailleurs récompensés chacun d’un AACTA (Oscars australiens), respectivement en second rôle et acteur principal. Outre ses cinq AACTA (dont film, réal et scénario), Proof gagna aussi la Caméra d’or à Cannes. Après quelques films confidentiels, la cinéaste est revenue sur le devant de la scène en 2015 avec son film Haute Couture (The Dressmaker, avec Kate Winslet). Fortement recommandé !


THE SUM OF US (1994, Geoff Burton & Kevin Dowling)

À Sydney, Harry Mitchell (Jack Thompson) est veuf et vit avec son fils Jeff (Crowe), chacun cherchant l’amour. Harry est complètement à l'aise avec l’homosexualité de son fils et essaye presque trop de le soutenir dans la recherche d'un petit ami. David Stevens adapte sa propre pièce de théâtre pour le grand écran, où le père et le fils brisent régulièrement le quatrième mur pour parler au spectateur. Portrait très positif d’une relation père-fils basée sur la confiance et la camaraderie, mais surtout un véritable amour filial, c’est un petit film vraiment tendre et juste sur la famille et sur l’amour, peu importe la personne. Jack Thompson et Russell Crowe font des étincelles grâce à de beaux personnages et des dialogues vivants (quelques notions ont un peu vieilli, par exemple les couples homosexuels peuvent avoir des enfants maintenant). Un film drôle et émouvant, avec une superbe BO (avec plusieurs chansons de Crowded House) et qui donne l’occasion d’apprendre quelques rudiments d’argot australien (« G’Day », « Ta » etc.) !


JEUX DE POUVOIR (STATE OF PLAY) (2009, Kevin Macdonald)

La jeune assistante d’un ambitieux membre du Congrès américain est tuée dans des circonstances mystérieuses. Un journaliste chevronné va enquêter sur l'affaire. Il ignore qu'il s'attaque à un complot qui menace les structures mêmes du pouvoir. Adaptation au cinéma de l’incroyable mini-série britannique de 2003 la BBC State of Play (avec John Simm, David Morrissey, Bill Nighy, James McAvoy et Kelly McDonald, réalisée par David Yates avant qu’il se charge de la saga Harry Potter !). L’histoire est ici transposée à Washington D.C. et est condensée en 2h (au lieu de 6h pour la série) dans un contexte américain, et ça marche ! Dans la grande tradition des films d’enquête journalistique et complotistes, le talentueux et sous-estimé Kevin Macdonald (connu pour Le Dernier Roi d’Ecosse mais également un grand documentariste, et de nouveau célébré avec son dernier film Désigné Coupable (The Mauritanian)) s’est inspiré des films des années 70 pour filmer de façon très efficace et réaliste cette histoire haletante. En plus, gros casting ici (tous.tes excellent.e.s bien sûr) : Russell Crowe, Rachel McAdams, Ben Affleck, Helen Mirren, Robin Wright, Jeff Daniels, Jason Bateman, Viola Davis, et même David Harbour avant Stranger Things ! Alors si vous aimez Les Hommes du Président et L’Affaire Pélican, ce film est fait pour vous !


Mentions : The Nice Guys (qui en train de devenir culte !), 3h10 pour Yuma, son film en tant que réal La Promesse d’une vie (The Water Diviner) et d'autres (il a une riche filmo le monsieur !)...

0 commentaire