• Amandine Thieulent

LE SECRET DE LA CITÉ PERDUE (critique)

En salles mercredi, Le Secret de la Cité Perdue est une comédie d'aventures avec Sandra Bullock et Channing Tatum dans la grande tradition du genre. Mais est-ce qu'elle est réussie ou plutôt oubliable ? Réponse d'Amandine Thieulent.

Le 20 avril sort sur nos écrans Le Secret de la Cité Perdue, nouveau long métrage de Aaron Nee au casting plutôt sympathique : Sandra Bullock, Channing Tatum, Daniel Radcliffe et Brad Pitt ! Le film suit le schéma classique d'un film d'aventures. Nous retrouvons Sandra Bullock dans le rôle de Loretta Sage, veuve solitaire et cynique, à la renommée due à ses romans de romance et d'aventures. Lors d'un voyage promotionnel en compagnie d'Allan (Channing Tatum), le charmant et naïf top-model qui pose en couverture de chacun de ses tomes, Loretta est kidnappée par un milliardaire délirant à la recherche du trésor de son dernier roman. Allan se lance aussitôt à sa recherche, sur une petite île perdue en Atlantique.


Alors, on ne va pas se mentir, Le Secret de la Cité Perdue n'est pas basé sur le suspens, et n'apporte rien de vraiment nouveau, ni de surprenant. Mais cette superproduction hollywoodienne remplit son job en offrant un divertissement réjouissant peuplé de civilisation disparue, de trésor à découvrir, de scènes d'action, auxquels se mélangent l'humour et la romance. Non sans rappeler des films tels qu'À la Poursuite du Diamant Vert (Robert Zemeckis), Indiana Jones (Steven Spielberg), etc... Le Secret de la Cité Perdue connait par cœur les codes de son genre et les applique à la lettre : exotisme, demoiselle en détresse, héros et anti-héros, course poursuite endiablée, etc... Les 2h de film passent à un rythme plutôt soutenu, grâce à ses péripéties fluides ponctuées malgré tout d'un humour en dents de scie. Tantôt potaches, voire légèrement lourds, tantôt grinçants et très à propos, les gags s'enchaînent facilement, conférant au film une atmosphère de légèreté quelque peu décalée.

Car en effet, le point fort du Secret de la Cité Perdue est son recul sur lui-même. Bien que la formule ne soit pas novatrice, elle fonctionne. Il s'agit d'un film qui ne se prend pas au sérieux, et qui, comme mentionné précédemment, connait ses codes par cœur. Il sait donc les détourner, les moquer et les parodier à merveille. Ce qui rajoute une fraicheur et une petite épaisseur à l'ambiance générale, ainsi qu'une note d'humour un peu plus sarcastique.


L'autre point fort du film reste son casting 5 étoiles, qui porte le film sans le moindre effort. Sandra Bullock s'en sort de façon très honorable, mais mais reste dans sa zone de confort, son interprétation restant similaire à ses prestations d'autrefois : Miss Detective (Donald Petrie), Speed (Jan de Bont) ou encore Demolition Man (Marco Brambilla). Channing Tatum est plus convaincant dans son rôle de grand benêt métrosexuel et romantique, figure même de l'anti-héros qui cherche à gagner le cœur et le respect de son écrivain préféré. Il sort quelque peu de ses rôles virils, tombeurs de ses dames (notamment dans Magic Mike de Steven Soderbergh) pour devenir un homme simple et maladroit, débordant de gentillesse, et donc un personnage plus touchant. En revanche, la palme revient à Daniel Radcliffe qui fait sa première apparition dans une superproduction depuis les Harry Potter. Il incarne Abigail Fairfox, le milliardaire déjanté qui kidnappe Loretta pour se servir de ses connaissances en civilisations anciennes. À nouveau, l'acteur affirme son choix de vouloir s'éloigner du célèbre sorcier à la cicatrice, et le découvrir en tant que méchant excentrique, instable et control freak est plutôt réjouissant. Enfin, un second rôle est confié à Brad Pitt, Jack Trainer, l'entraineur d'Allan qui l'accompagne sur l'île perdue. Et là surprise ! Apparait un Brad Pitt atypique et plein de dreads, d'humour et d'autodérision comme on aime le voir de temps en temps (on se souvient de sa performance dans Burn After Reading des frères Coen). Prestation finalement peu nécessaire tant son rôle tient peu d'importance, mais qui rajoute une bonne dose d'humour et de surprise pour quelques instants.


On l'aura bien compris, sans être un chef d'œuvre, Le Secret de la Cité Perdue reste un chouette divertissement, un film d'aventures très accessible. Il peut d'ailleurs se découvrir en famille, car son humour à deux niveaux peut plaire autant aux petits qu'aux grands !

0 commentaire